Coussin gazeux chez les disques de rupture à action inverse

Lorsque des disques de rupture à action inverse sont utilisés, il faut s’assurer qu’il y a toujours un coussin gazeux entre le disque de rupture et le fluide à protéger. Les gaz sont compressibles sous pression, ce qui leur permet de stocker de l’énergie. Cette énergie est nécessaire pour assurer une parfaite image à l’ouverture du disque de rupture. Les disques de rupture à action inverse sont éclatés par l’impulsion générée lorsque le film de rupture est rabattu. L’énergie de l’impulsion provient du gaz comprimé. Dans le cas des applications purement liquides, il y a un rabattement (ou une déformation) du film de rupture ; toutefois l’ouverture n’est pas assurée. Si la membrane d’éclatement d’un disque de rupture à action inverse est rabattue mais ne s’est pas ouverte, la pression d’éclatement de ce disque de rupture à action inverse (endommagé) augmente considérablement, de sorte que la fonction de sécurité du dispositif du disque de rupture n’est absolument plus donnée. Par conséquent, lors de chaque installation il convient de bien vérifier la présence d’un coussin gazeux.